Accueil Les échappées Depuis 2017 2147, et si l’Afrique disparaissait ?

2147, et si l’Afrique disparaissait ?

Collaboration avec le metteur en scène Moïse Touré



Dix ans après un premier spectacle 2147, l’Afrique, créé à Bamako avec le metteur en scène Moïse Touré, puis tourné en Afrique et en France, nous avons jugé indispensable de revenir sur le sujet. En 2007, l’année 2147 nous apparaissait alors appartenir à un au-delà, à un monde orwellien. Ceux qui l’avaient aussi précisément prophétisée comme étant la date à partir de laquelle la pauvreté commencerait à diminuer de moitié nous faisaient sourire. Mais voilà, en une décennie, l’Afrique a travaillé et nous continuons nous-mêmes à être travaillés par elle. Le siècle a grandi, et, soudain, 2147, cette promesse de politique-fiction, ce nombre uchronique, devient réelle. L’histoire s’est accélérée au point de nous permettre d’apercevoir cette date à l’oeil nu. Les enfants de nos enfants habiteront ce temps-là.

Aussi, avec Moïse Touré et Claude-Henri Buffard, avec des acteurs, danseurs, musiciens, d’Afrique et d’ailleurs, nous nous interrogeons aujourd’hui : Et si l’Afrique disparaissait ? Nous savons avec eux que la scène a parfois cette vertu d’aider à faire de l’inquiétude le ressort de la survie. Jean-Claude Gallotta

Tournée
▶ du 9 au 11 janvier 2019
[Tarmac - Paris]
▶ les 15 et 16 janvier 2019
[Espace Malraux - Chambéry]
▶ du 22 au 25 janvier 2019
[MC2 : Grenoble]